Qu'est-ce que le bonheur et le bien-être ?


Qu'est-ce que le bonheur ? Qu'est ce que le bien-être ? cette question est tellement complexe que nous allons nos focaliser sur uniquement sur 5 thématiques autour du bien être : La santé, la sécurité,  la communauté, les relations, et notre but dans la vie. Qu'est ce que le bonheur ?Credit Photo : PXhere
Le bien-être, si il fallait le résumer en quelques mot : Un état d'être en alignement avec son corps et son esprit.
Notre mode de vie nous cause indirectement de la douleur, et assez souvent des souffrances physiques et malheureusement mentales. Nous sommes fatigués par notre travail, stressés et assez souvent en surpoids ou mal alimenté à cause du stress ou d'un manque de temps pour préparer et consommer une alimentation saine. Les aliments dénués de mauvaises substances sont souvent difficiles ou cher à se procurer, ceci est une réalité. Nous nous sentons déconnectés des autres ou coincés dans une routine qui n'a finalement pas de sens. Nous sommes insatisfaits de notre vie quotidienne et pour beaucoup nous vivons dans l'inquiétude. 
Malgré cette situation assez noire, êtes-vous capable de mettre les mauvais jours de côté ? Sommes-nous capables de remmetre en perspective notre vie. Plusieurs études montre que nous sommes génétiquement programmer pour rechercher une substance du bonheur : La dopanime.

Le bonheur en une phrase: Le sentiment de contrôle de soi

Text

Le bonheur c'est quand on dit : Oui, je suis maître de ma vie! On est heureux.Ce serait donc le facteur qui apporte le plus de bonheur

Jérome BONALDI Source : TEDX Rennes

Alors en Psychologie cela se traduit par le locus interne et locus externe. Avec la pratique et de la connaissances, nous pouvons améliorer très sensiblement notre santé et donc notre bien-être et atteindre un état d'équilibre, de santé et de satisfaction qui va ainsi permettre notre allongement de la durée de vie. Chez PressT-Next nous sommes conquis par cette intervention de Monsieur Jérome Bonaldi. Ce sujet n'est pas si simple à exprimer pour le plus grand nombre de plus cette intervention est intéressante car appuyée d'une étude réalisée dans des conditions intéressantes.

Le sentiment de confiance via une santé équilibré

Dans ses nombreux travaux et recherches sur la santé et la guérison, de nombreux docteurs dans différents pays ont identifiés des notions, des éléments qui contribuent au bien-être. 
Le bien-être commence par une simple question : que puis-je faire pour me sentir satisfait et équilibré ? Nous ne nous tournons désormais plus vers nos fournisseurs de soins de santé habituels, ni vers le gouvernement ou les entreprises alimentaires pour nous dire ce que nous devons faire et consommer. Nous nous donnons les moyens d'explorer ce dont nous avons vraiment besoin et d'évaluer par nous-mêmes ce qui a du sens pour notre santé. 

Le bien-être vient de l'intérieur, un chemin vers le bien-être sera unique pour chacun de nous. Cela correspond à une prise de conscience de l'endroit où vous êtes et de ce dont vous avez besoin. Au fur et à mesure que vous avancez :
1) Écoutez votre corps et votre esprit. 
2) Faites de petites avancées, soyez indulgent avec vous-même. 
3) Créez un environnement positif où vous pouvez réussir. 
Inclure le soutien des autres. 
4) Soyez compatissant envers vous-même au fur et à mesure et recommencez chaque fois que vous en avez besoin. 
Rappelez-vous que le bien-être est notre inclination naturelle.

La première source de bien-être : Une alimentation saine

Fruits et légumes. Des études ont suggérés que ces aliments ont le potentiel d'améliorer l'humeur et la santé mentale. Les effets d'aliments spécifiques sur le bien-être psychologique dépendent fortement de l'âge d'une personne et donc de son vêcu. L'effet de l'alimentation sur la santé mentale peut être influencé par l'âge, suggèrent de nombreux chercheurs.
Des chercheurs de l'Université d'État de New-York à Binghamton ont découvert que certains aliments affectent l'humeur directement et le bien-être mental des jeunes adultes différemment de ceux des adultes plus âgés.

Au cours des dernières années, les chercheurs ont établi que ce que nous mangeons peut avoir un impact significatif sur notre santé mentale. Une étude a suggéré qu'augmenter la consommation de fruits et légumes peut améliorer le bien-être psychologique en seulement 2 semaines, alors que d'autres recherches ont suggéré un lien entre la consommation de viande rouge et la réduction du risque de dépression.

La premiere source de bien-etre Une alimentation saine
Crédit Photo : PXhere - CC0 Domaine public

Ces avantages sont dus à la façon dont certains aliments modifient la chimie du cerveau, ce qui peut affecter la santé psychologique. La structure de notre cerveau n'est pas la même tout au long de notre vie.
Comme le font remarquer les chercheurs : L'évolution du cerveau peut ne pas se terminer avant l'âge de 30 ans. Ceci peut expliquer la différence de contrôle émotionnel, d'état d'esprit et de résilience entre les jeunes adultes et les adultes dit d'âges mûrs.
Les facteurs alimentaires peuvent influencer sur la santé mentale différemment. Alor pour savoir si c'est le cas ou non, les scientifiques américains ont utilisés des plateformes de médias sociaux pour envoyer un questionnaire en ligne sur les aliments consommés. Les personnes qui ont participés ont été divisés en 2 groupes : les jeunes adultes  de 18ans à 29 ans et les adultes matures de 30 ans ou plus.
Les résultats complets sont à consulter et il n'est pas partial de tirer des conclusions hative. Cependant la viande rouge, et la volaille seraient bénéfiques pour les jeunes adultes
À l'aide des données un le lien entre l'alimentation, l'exercice et la détresse mentale dans les deux groupes seraint très probalement à établir. 
Les médecins et chercheurs ont constatés qu'un apport plus élevé de volaille et de viande rouge augmentent tous deux les niveaux de substances chimiques stimulant l'humeur dans le cerveau, y compris la sérotonine et la dopamine.  Ces 2 substances sont associées à une meilleure humeur et à une meilleure santé mentale chez les jeunes adultes, mais pas chez les adultes matures.

Gras, glucides, fruits, légumes : Combien devrions-nous manger pour notre santé ?

L'exercice régulier mène à l'accumulation de ces neurotransmetteurs. En d'autres termes, les jeunes adultes qui mangeaient de la viande rouge ou blanche moins de 3 fois par semaine et qui faisaient de l'exercice moins de 3 fois par semaine présentaient une détresse mentale importante.
Les chercheurs ont fait la lumière sur la quantité de fruits et de légumes que nous devrions manger pour être en bonne santé physique.
L'équipe de recherche affirme que ces résultats indiquent que le cerveau des jeunes adultes peut être plus sensible à une augmentation des substances chimiques cérébrales qui stimulent l'humeur.
Fait intéressant, ils ont également constaté que la santé psychologique des adultes d'âge mûr s'améliorait avec une plus grande consommation de fruits et de légumes. Ces aliments sont riches en antioxydants, qui peuvent combattre les dommages causés par les radicaux libres.
Avec le vieillissement, il y a une augmentation de la formation de radicaux libres oxydants, de sorte que nos besoins en antioxydants augmentent. Les radicaux libres perturbent le cerveau, ce qui augmente le risque de détresse mentale.
Les scientifiques ont également constaté que le fait de s'abstenir de consommer des aliments et des boissons qui activent la réaction de combat ou de fuite, ou la réaction au stress, comme le café et les aliments riches en glucides était associé à une meilleure santé mentale chez les adultes d'âge mûr.
Si nous consommons des aliments qui activent la réaction au stress, nous sommes plus susceptibles d'éprouver de la détresse mentale.
Dans l'ensemble, les chercheurs croient que leurs résultats indiquent que l'âge d'une personne influence les effets du régime alimentaire sur le bien-être psychologique.
Le niveau de maturation du cerveau et les changements liés à l'âge dans la morphologie et les fonctions du cerveau peuvent nécessiter des ajustements alimentaires pour améliorer le bien-être mental. A l'avenir il faut examiner si les effets alimentaires des aliments sur la santé mentale varient selon le sexe, étant donné que les hommes et les femmes ont des différences dans la structure du cerveau.

Article Pagination

Thématiques

Santé : Bonheur & bien-être


santéalimentation
bonheurétude santé

Informations pratiques

Informations pratiques PressTnext

Santé

Référence TEDX
Recherches Wikipédia, Etudes médicales
Sources Lina BEGDACHE
Web https://www.google.fr/search?q=presstnext.fr
Rédacteur de PressTnext - Informations

Description en cours de rédaction

PressTnext